Les tests rapides ne sont pas la solution pour les rencontres des fêtes!

Test rapides covid-19, que faut-il savoir?

Avec le variant Omicron qui fera des ravages pendant la période des fêtes, des tests rapides déjà distribués dans les écoles et maintenant dans les pharmacies du Québec, est-ce que cela est sûr pour les rencontres des fêtes, est-ce vraiment fiable?

Les tests rapides ne sont pas une solution sûre pour vous protéger. Une troisième dose de vaccin serait votre meilleure option, et vous ne serez pas protégés avant 10 à 15 jours après avoir reçu celle-ci.

Alors, la meilleure idée que vous pourriez avoir est d’annuler vos rencontres familiales/travail et de tronquer votre soirée des fêtes pour des rencontres virtuelles par internet, car vous pouvez me croire, avec une montée des hospitalisations prévues, il ne sera pas bon d’être aux soins intensifs par ces temps de folie.

Reportez le tout au printemps ou au début de l’été. Vous aurez de bien meilleurs moments et tous les vôtres auront une meilleure sécurité.

Plus de précision ici


Pour commencer, c’est quoi un test rapide et comment cela fonctionne?

Un test rapide antigénique (TRA), est facile à utiliser, il permet de déterminer si une personne qui a des symptômes ou qui est asymptomatique mais très proche de développer une charge virale infectieuse, est infectée avec la covid-19.

Son fonctionnement est assez simple, il utilise l’immunochromatographie qui est basée sur la migration d’un échantillon à travers une membrane de nitrocellulose.  L’échantillon est ajouté à la zone de départ (située à la ligne T sur l’image en bas) contenant un réactif de détection conjugué, qui se compose d’un anticorps spécifique contre l’un des épitopes de l’antigène à détecter et d’un réactif de détection. Si l’échantillon contient l’antigène cible, il se lie au réactif conjugué en formant un complexe immun et migre avec lui le long de la membrane de nitrocellulose (de la T vers la ligne C sur l’image en bas). Sinon, le réactif conjugué et l’échantillon migreront séparément sans être liés.

La zone de capture (première bande T sur la figure du haut) est formée par un second anticorps spécifique d’un autre épitope de l’antigène. Lorsque l’échantillon atteint cette zone, les complexes formés par la liaison de l’antigène et du conjugué seront retenus et la ligne sera colorée dans ce cas (échantillons positifs : C + T). Dans le cas contraire, les échantillons sont négatifs.

La zone de contrôle (seconde bande C située à droite de la bande T) est formée par un troisième anticorps qui reconnaît le réactif de détection. Lorsque le reste de l’échantillon atteint cette zone, l’anticorps se lie au conjugué libre qui n’a pas été retenu dans la zone de capture. Cette ligne est un contrôle que le test a bien fonctionné, car elle est toujours colorée, avec des échantillons positifs et négatifs.

La lecture du résultat inclut deux lignes :

  1. la ligne contrôle vis-à-vis du C;
  2. la ligne test vis-à-vis du T.

Positif

Le résultat est positif lorsque la ligne C et la ligne T apparaissent dans la fenêtre. L’ordre d’apparition des lignes n’a pas d’importance et même si une ligne est pâle, le résultat indiqué est le bon.

Négatif

Le résultat est négatif lorsque seule la ligne C apparaît dans la fenêtre.

Invalide

Le résultat est invalide si la ligne C n’est pas visible dans la fenêtre.


Est-ce fiable et est-ce que cela fonctionne avec Omicron?

Pour que les épitopes de la covid-19 soient détectés, cela prend une charge virale (nombres de virus) suffisante, c’est là toute la limite du test. Dans ce graphique, on voit que le test apparaîtra négatif, tant et aussi longtemps que celle-ci soit pas suffisante:

Pour Omicron, cela semblerait fonctionner, même si l’OMS ne l’a pas encore validé…

Image

https://twitter.com/michaelmina_lab/status/1472024457640394756?s=19&fbclid=IwAR0lKmMeSzoQe8f3gfGNsv6U_SpncpIBO9IClY0GCr8JEj08AndN0Z_3hOs
Attention, dans ce graphique, le nombre de jours peut être plus court pour le variant Omicron qui a une capacité de pénétration de nos cellules favorisant sa capacité à se multiplier plus rapidement que ces prédécesseurs. 

L’incubation d’Omicron serait plus de 3 jours…
https://www.theatlantic.com/science/archive/2021/12/omicron-incubation-period-testing/621066/?fbclid=IwAR1AXgqhU6PUZ4dFXvcc6rcihhWQfjbYbP14JUz3xkEN0V786izqTgqOdJM

En ayant cela en tête, on pourra dès lors en conclure que détecter une infection au moment où la personne commence à être infectieuse est la clé. 

Mais ATTENTION! Comme la charge virale peut augmenter dans le temps, car la maladie, elle, n’arrête pas de croître, un test négatif le matin pourrait aboutir à un test positif le soir, car la personne infectée pourrait tout aussi bien continuer à créer des virus pendant la journée. Donc, cela n’est effectif que pour une courte période de temps.

On parle d’un test qui nous donne des résultats probants chez 72 % des personnes présentant des symptômes, contre 58 % des personnes sans symptômes. Chez les personnes qui n’étaient pas atteintes de la COVID-19, les tests antigéniques ont correctement exclu l’infection chez 99,5 % des personnes présentant des symptômes et 98,9 % des personnes sans symptômes. On note aussi entre 15 et 17% de faux positifs, et 0,5% à 1% de faux négatifs qui vont quand même développer la maladie. Cela peut varier d’une marque à l’autre.


Test Rapid-Response (distribués au Québec)

https://b16mcf0yrs1xyw6j2yl5vo18-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2021/09/Rapid-Response-COVID-19-Antigen-Rapid-Test-Device-Insert-V4.5.pdf?fbclid=IwAR0sIJlCicTHjwO0jfjDprb80jXAQe5CjdW-CjtQSLSLI1__9Kmq-e_mqe0



On constate qu’il ont une meilleure précision que plusieurs autres tests rapides. Cependant, l’échantillon est ultra mince et peut porter à un tout autre résultat sur une cohorte beaucoup plus grande.

Mais pour le variant omicron, il semble toujours faire l’affaire :

Il faut absolument valider avec un test PCR (RT-PCR – tests de réaction en chaîne par polymérase après transcription inverse) dans un centre de dépistage pour confirmer un résultat positif.

https://www.cochrane.org/fr/CD013705/INFECTN_quelle-est-la-precision-des-tests-rapides-dans-le-diagnostic-de-la-covid-19

***


Conclusion : 

Avec le variant Omicron, les projections pour le début d’année 2022 sont très mauvaises, on voit à quel point le Royaume-Uni bât des records de contaminations quotidiennes et le reste de l’Europe aussi et leur hospitalisations suivent dans le même sens… D’ailleurs ici aussi on bât des records de contamination et les hospitalisations augmenteront à coup sûr!
https://vulgamag.ca/?p=875

https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8544984/variant-omicron-ici-rdi-vous-repond?fbclid=IwAR0I4meNxkwf2M1lOLF3e5gI_pgi7saMs8rYXTuY7DC7W5XfF12s6lKwGmI

Les tests rapides ne sont pas une solution sûre pour vous protéger. Une troisième dose de vaccin serait votre meilleure option, et vous ne serez pas protégés avant 10 à 15 jours après avoir reçu celle-ci.

Alors, la meilleure idée que vous pourriez avoir est d’annuler vos rencontres familiales/travail et de tronquer votre soirée des fêtes pour des rencontres virtuelles par internet, car vous pouvez me croire, avec une montée des hospitalisations prévues, il ne sera pas bon d’être aux soins intensifs par ces temps de folie.

Reportez le tout au printemps ou au début de l’été. Vous aurez de bien meilleurs moments et tous les vôtres auront une meilleure sécurité.

Si vous voulez quand même tenter le diable, les spécialistes suggèrent fortement :


– de garder le masque;


– de créer un courant d’air en ouvrant deux fenêtres opposées pour dissiper les aérosols;

– de GARDER la distanciation de 2 M;

– de vous laver les mains le plus souvent possible;

Et si vous le transmettez à un ou plusieurs membres de votre famille, soyez certains que ce cadeau de Noël ne sera pas le plus apprécié.

Joyeuses fêtes 2021-2022


Liens:


https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/tests-de-depistage/utilisation-tests-rapides-maison


https://b16mcf0yrs1xyw6j2yl5vo18-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2021/09/Rapid-Response-COVID-19-Antigen-Rapid-Test-Device-Insert-V4.5.pdf?fbclid=IwAR0sIJlCicTHjwO0jfjDprb80jXAQe5CjdW-CjtQSLSLI1__9Kmq-e_mqe0

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1828630/covid-test-rapide-antigene-pcr-ecole-travail

Jusqu’à quel point les tests rapides sont-ils efficaces?

Radio-Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *